Les doigts dans le cul

Un peu d’exercice ;)

Michelle s’entraîne en plein air…

-C’est bien, mais tu n’est pas très dur… tu sais, il y a longtemps que Caroline cherche un moyen de te stimuler quand tu ne bande pas assez. Je crois que j’ai une idée. Il suffirait de plier ton pie comme ça, et de l’accrocher. De cette manière, tu ne pourrait pas le dresser, et nous on pourrait s’amuser à essayer te faire bander quand même. Qu’en penses-tu ?

Je recourbe sa queue mi-dure contre son ventre pour lui montrer.

-Cette une bonne idée Alice …
-Et en plus, ça ferait une jolie fontaine quand tu pisse, plus besoins que tu la tienne pour t’arroser le ventre ! Tu sais, on va faire la surprise à Caroline. Stéphanie doit venir nous voir demain, avec son esclave, je vais lui faire faire ce petit bijou et l’offrir à ta femme.

C’est Raphaël l’esclave de Stéphanie qui a fabriqué la plus part des accessoires de Michelle.

-Oh mais je vois que çà te plait…

Michelle , bande à nouveau comme un âne..

-… et tu mouilles déjà ! Je ne sais pas si c’est a l’idée de ce nouvel instrument, ou en pensant à l’esclave de Stéphanie… hum, je vais te faire plaisir, je te ferais prendre par lui…
-Merci Alice. Est-ce que je pourrais le sucer aussi ?
-…. et faire toutes les cochonnerie que je te demanderai, bien sur, tu as déjà pri temps de plaisir à jouer avec lui ! J’aime quand tu me montre que ta bouche est un bon extracteur de lait de mâle… si tu t’applique bien, je t’autoriserai a boire son sperme, et sa pise également.
-Oh oui, je vais m’appliquer… … heu…Alice, j’ai envie de pisser…
-Fais voir…

J’attrape ses couilles, le tire et appui doucement sur son ventre.

-Il n’est pas bien gonflé, il va falloir que tu te retienne encore, jusqu’à ce que ton ventre soit bien rond…… Moi aussi, j’ai envie…

Mon esclave sait comment il doit se rendre utile pour sa maîtresse . il se met à genoux, les fesses reposant sur ses talons, les mains sur la tête, bouche ouverte et langue tendue.

-Tu en profitera pour te laver la tête !

Elle me souri, je rigole. J’ enlève ma culotte, enjambe Michelle et pose ma fente sur sa langue avant de lacher un jet puissant qui nous éclabousse tout les deux. J’entends ma petite cochonne boire sans discrétion sa boisson favorite. Je me relève, de manière à pisser sur sa tête. Michelle a compris ce que j’attends de elle. Elle frictionne ses cheveux avec se champoing insolite, heureux que je lui offre cette douce humiliation.
Michelle s’est relevé dégoulinant de pisse. Je le prend par les hanches, le plaque contre moi,
mes seins collés contre son torse pisseux. Je pose mes mains sur ses fesses mouillées et les caresse.

-Pose tes mains sur la tête, s’il te plait, et frotte ta bite contre mon ventre, que je la sente bien….

Je pose délicatement mes lèvres sur les siennes…

-Oh, que tu es sale… et tu sens forts, mon odeur !

Son ventre rond appuie sur le mien.

Je la prends par les fesses pour la plaquer contre moi…

-… je sais que tu as très envie de te soulager, mais ce n’est pas encore le moment. Je n’ai pas encore décidé, et il faut que tu boive encore…

Je lui donne la bouteille, et mon adorable petit cochon la vide à moitié.

-En attendant, on va enllever ton harnai. Tu vas faire un peu d’exercice.

Nous avons installé le pale un peu a l’écart. Qu’elle instrulent merveilleux ! L’imagination de Caroline est sans fin… Je l’equipe du plus gros des dilatateur, celui qui est conique, qui permet une ouverture de huit centimètres, quand il est enfoncé completement. Ce n’est pas simple d’installer Michelle dessus. Elle doit s’asseoir complètement dessus, et seulement quand elle a complètement « mangé » son jouet, je fixe la chaine accroché au pied, sur son anneau, en veillant à ce qu’elle soit bien tendu. Ainsi, quand elle va vouloir se relever pour soulager son trou, elle va allonger ses couilles. C’est un régal de la voir faire, je ne m’en lasse pas !
Michelle à posé ses mains sur la tête, et commence ses va et viens. Je met un genou a terre, et écarte ses fesses pour vérifier la longueur de pénétration…

-Ça ne va pas, il peut rentrer beaucoup plus… assiet toi comme il faut, attend, je vais te graisser…

Je vais chercher la bouteille de gèle et en verse une bonne dose sur le god… Michelle se rasseoit…

-Aller, encore un peu…. voilà…

Je retend la chaine…

-Releve toi maintenant… non, tes jambes doivent être parfaitement tendue pour que tes couilles s’allongent complètement …fait moi plaisir, s’il te plait… penses à ta petite femme… parfait ! assi… debout… assi… debout… bien ! tu continu, trois bon quart d’heure. Moi je te regarde, tu sais que j’aime te voir faire la pute comme ça, en plein air… on va faire une photo pout ta petite femme…

Je lui flatte la croupe d’une serie de claque bien sonores, prend la photo et l’envoie à Caroline qui me retourne ce commentaire:
« Bravo Alice, tout en douceur, peut être que le fouet pourrait l’encourager ? »
Mais Michelle met du coeur à la tache, et moi, j’apprécie trop la chaleur du soleil pour me fatiguer a fouetter mon esclave. Le spectacle suffit pour me combler.

Posted in Alice raconte.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Discussions
Voir tout les commentaires...
gala6969
gala6969
1 année il y a

Tellement érotique comme récit et produisant de délicieuses images perverses dans ma tête, j’en bande comme un âne.
Quels jeux humiliants et excitants vous faites subir à votre chéri. J’adore.
Et avoir amené Michelle à adorer se faire prendre par un esclave mâle et de servir d’extracteur de jus de mâles. Une vraie réussite Mesdames.
Que j’aimerais vous voir la fente sur sa langue et lui pisser dessus, pisser sur sa tête.
Et ce geste d’amour de vous coller contre lui, tout sale, et l’odeur de la pisse, et vous l’embrasser. Quelle tendresse.
Ça serait un spectacle magnifique que des femmes prennent la même position que vous et pisse dans la bouche de Porcinette devant toutes les autres. Un déluge de liquide doré pour votre animal.
Et l’empalement, divin, et les couilles étiré, merveilleux. J’aimerais qu’il me suce la queue en même temps.

Vous êtes merveilleuses Mesdames et Michelle est vraiment chanceuse d`être l’objet de tant d’amour et d’attention