enculade

Toilettage de notre truie

Une truie heureuse

Le petit déjeuner de ces dames est servi !

Alice et moi sommes encore au lit. Michelle c’est arraché de nos corps encore chaud des câlins du petit matin.
Pas question de rejoindre mon mari toutes nues. C’est important. Nous habillées, très,très légèrement c’est vrai, et lui nu. Que sa main s’aventure sous notre jupe courte, le temps d’effleurer notre peau pour deviner nos formes, est permis à condition que Michelle bande dur bien sûr et qu’elle soit indécente.

-Tu le veux avant ton café ?
-Avant et après !

Rires.
Alice parle du grand verre de pisse que son esclave est impatiente de déguster. Finalement, elle soulève sa jupe, et je me régal du bruit familié du verre qui se rempli..

-Vient me nettoyer s’il te plaît…

Je regarde ma chérie offrir son intimité à notre truie. Elle s’applique. La langue est habile, elle se glisse dans les moindre replis de la fente de mon Alice. Michelle ouvre délicatement la fleur de sa maîtresse, pour y cueillir les souillures de la nuit et y boire les restes de pisse qui parfume son adorable petit con. Elle l’arrête au moment ou elle est sur le point de jouir.

Je me masturbe doucement en regardant mes deux amants.

-N’oublie pas son petit trou…

Elle en est folle. Il faut la voir poser sa langue bien à plat, puis la remonter dans le sillon, aller, puis revenir…
Mais ce que notre salope aime le plus, c’est l’introduire dans le petit trou pour le nettoyer,en profondeur sucer, lécher téter…

Michelle déguste lentement le grand verre de pisse.

-Merci Alice…

-On le douche maintenant ?
-Bonne idée, comme ça, il sera présentable quand les filles vont arrivée,hi, hi…

Les filles, normalement, il y en à une dizaine qui on promis de passer pour « voir », mais Isabelle et Éloïse doivent arriver d’un moment à l’autre pour aider à toiletter Porcinette.

Michelle s’assoit par terre, et nous l’arrosons copieusement…

La sonnette nous interrompt dans notre mission alors qu’il est assis dans la flac de pisse. Un coup d’œil sur l’écran du portier, Précaution indispensable pour être certaine qu’il s’agit bien de nos amies… ce sont elle.

-Va ouvrir chérie !

Bonheur total de le voir recevoir, tout pisseux, le pis dressé,ces deux jeunes femmes, c’est fou !

-Bonjour Michelle, hummm… on te fait pas la bise… hi, hi…

Quelques tapes sur les fesses, puis une caresse ferme sur ses couilles… nos amies sont dans l’ambiance…

-Tu sens la cochonne ! heu…moi, je peux aussi?
-Heu…tu veux quoi ?
-Te souiller Michel !
-Oh, oui bien sur !

Porcinette est déjà à genoux. Isabelle écarte sa culotte, et pisse généreusement dans la bouche grande ouverte de Porcinette qui bois à grande gorgées.

-Merci Isabelle.

Les jours ou Porcinette est offerte en publique pour toute sorte de jeux, elle est toilettée soigneusement. Aujourd’hui, particulièrement puisque notre cochonne va passer de mains en main. D’abord, elle doit aller au toilettes pour que son intestin soit encombré. Ce serait totalement incompatible avec nos jeux.
Notre maison en bordure d’un petit bois, est suffisamment à l’écart pour que nous puissions vivre en toute liberté. Nous avons fait il y à quelque années quelque aménagement destinés à l’éducation de Porcinette. En outre une petite écurie, et un toilette extérieur rudimentaire. L’objectif est de transformer l’extérieur en une sorte de petit parc zoologique, pour les jours ou nous recevons des visites. Ainsi, notre Porcinette peut évoluer librement, et montrer sa vrai nature, tantôt de truie, tantôt de vache laitière, le plus naturellement du monde. comme le ferait n’importe quel animal dans un zoo.

Michelle fait ses besoins à quelques distances sous notre regards amusé puis recouvre de terre le trou.

-Viens montrer ton cul…

Porcinette, se met à quatre pattes, et ouvre ses fesses.

-Salope, tu es toute crottée !
-Beurk…. ce que tu es dégoûtante… oh là là…
-Ça la fait pas débander pour autant…
-Pas vraiment de différence avec le cul d’une vache, hi, hi…

On en peut plus de rigoler. Alice déroule le tuyau, et commence à nettoyer le cul de son esclave au jet d’eau.

-Pour plaire au fille, il faut un minimum d’hygiène, quand même, hi, hi… ouvre ton trou… bien grand… voilà…

Même si le trou de Michelle reste délicat à ouvrir, nous avons réussi , à force d’entraînement à l’assouplir suffisamment pour qu’il puisse recevoir la main fine et délicate de sa maîtresse. Alice enfonce le tuyau de vingts bon centimètres dans le cul de Michelle et ouvre doucement le robinet…
Elle s’adresse à Isabelle:

-C’est dingue, ça lui plaît, notre salope adore ce faire laver l’intérieur du cul, ça l’excite !
-La vache !

Petit silence, le temps de comprendre le jeux de mot involontaire d’ Éloïse, puis éclats de rires…

-Aller, grimpe sur la table !

Porcinette à l’habitude et sait prendre les positions adaptées aux situation. A défaut de fauteuil gynécologique, elle s’allonge sur la table, les cuisses grandes ouvertes repliées sur son ventre, les mains sur ses fesses pour les écarter et offrir son trou.

-Évidemment, ce n’est pas possible d’utiliser un quelconque savons, ce ne serait pas bon pour sa peau. Ce qu’il nous faut, c’est de la pisse fraîche.

Alice est allée chercher une petite bassine.

-Voila ce qu’il faut…

Toiletter Porcinette, c’est un peu spécial. Rendre présentable notre truie, c’est la souiller, s’arranger pour qu’elle sente fort l’écurie…
Alice donne l’exemple en vidant sa vessie dans la bassine, puis chacune apporte sa contribution. Le récipient est placé entre les cuisse de Michelle. J’enfile le gant de toilette, et le trempe dans la pisse.

-Il faut bien laver sa queue, comme ça… Évidemment, il faut faire attention de ne pas la faire gicler, ce n’est pas le moment. Alice, leur montre comment prendre soin de ses couilles…

La maîtresse de Michelle brosses avec soin chacune de ses boules qu’elle tient serrées dans sa main.

-Qui veux essayer ? Il ne faut pas avoir peur de frotter fort. Écarte mieux, offre leur tes belles couilles…

Rires..

-Cette après-midi, elle te trairons comme une vache. Tu leur montrera que tu es une bonne laitière, mais pour l’instant, tes mamelles ne sont pas assez pleines…
-Pourtant ses couilles sont énormes, tu es sur ?
-Certaine ! il faut les travailler, les allonger, les malaxer, et même les stimuler au fouet…
-Pauvre Michelle !
-Mais non, regarde comme ça lui plaît, elle mouille comme elle pisse !
-Tient, nettoie sa tétine…

Je donne le gant à Éloïse. La jeune femme trempe le gant dans la pisse…

-C’est la première fois que je nettoie le bout de queue d’un mâle… je dois frotter fort
Michelle, tu es tellement sale! Mais attention de ne pas juter hein… quelle honte ce serait pour toi! Remarque, nous exposer ta queue comme ça, tu te rend compte… Tes maîtresses m’ont dit que je peut faire ce que je veux, comme un animal, en quelque sorte. C’est vrai?
-Oui, c’est normal Éloïse…
-Je vois ça ! on verra tout à l’heure si tu sais faire la chienne. Mon ami va venir te voir. Il faudra que tu t’applique pour sucer sa jolie bite. Une vrai queue de mâle qui sait donner du plaisir au femme, pas comme ton pis qui ne sert qu’à extraire ton lait, au dire de tes maîtresses…
-Merci Éloïse!
-Bonne pute, bonne chienne, je te ferais prendre. Tu va adorer sa queue et raffoler de son sperme, petite veinarde!..

Posted in Caroline raconte.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Discussions
Voir tout les commentaires...
6969gala
6969gala
1 année il y a

Tout simplement excitant comme aventure.
Michelle est entouré de tellement d’attention et d’amour de votre part. Elle est très chanceuse.
Et la description de vos jeux me font bander.
Imaginer Michelle toute nue et bandée en permanence et offrant son corps à tous les regards de ces dames, très excitant.
Et il va y avoir un chanceux qui va profiter de sa bouche et jouir dans sa bouche si ce n’est sur elle.

Vous êtes merveilleuses mesdames.

Sophie
Sophie
Réponse à   6969gala
1 année il y a

Vous avez raison, il y à un déterminateur commun entre Caroline, Alice, et Michel (au masculin ici), c’est les liens d’amour puissant qui les rassemble. J’avoue être totalement admirative. Et ils nous ouvre leur porte à nous, les amies. Bravo et merci !

Sophie
Sophie
1 année il y a

Je regrette tellement de ne pas avoir été parmi vous ce jour là !
J’ai souvent le privilege de jouer avec toi, Michel, mais n’ai jamais eu l’occasion de faire ta toilette. Je te trouve particulièrement salope dans cet épisode , et avec un tel naturel que cela me trouble d’autant. Tu es pour moi une merveille et te remercie tellement de t’offrir ainsi sans limites pour nos petits caprices ! Ne change rien et continu à être aussi cochonne…

phil lope
phil lope
1 année il y a

porcinette a une chance incroyablede Vous avoir,Mesdames,je suis jalouse !

Sophie
Sophie
Réponse à   phil lope
1 année il y a

Beaucoup envient Michelle, mais je ne suis pas certaine qu’ils accepteraient autant de servilité, et de n’avoir droit à la moindre intimité.