Ma belle escave

Nous rions. Je me retourne, et cette fois pose sa main complète sur une de mes fesse. Je la caresse doucement, mais ne lui laisse pas le temps d’y prendre plaisir. Son imagination fera le reste. Je lui demande de me prendre une photo, que j’envoie aussitôt à Caroline. -Bien, ta toilette, maintenant! Je fait couler un bain bien chaud, y ajoute de la mousse. Michelle se prélasse, se détend. Je la laisse un quart d’heure avant de revenir. Elle c’est endormi. Je lui souit, l’embrasse sur le front pour la réveiller. Je commence par lui faire un shampoing, puis la fait lever, et savonne son corps. Son érection retombée pendant son sommeil est tout à fait réveillée maintenant. Je frotte doucement son dos avec le gant, ses bras, sa poitrine prenant garde d’ignorer momentanément son intimité. Je m’occupe de ses pieds, remonte le long de ses jambes et m’attarde longuement sur l’interieur de ses […]

Lire l'article

Séduction…

Nous sommes arrivés en début de soirée. J’ai préféré acheter ce qu’il faut pour notre dîner plutôt que d’habiller Michelel comme un singe pour aller au restaurant. J’ai de plus en plus de mal avec l’idée de la voir s’habiller « normalement ». Les périodes de la semaine ou Michelle doit se déguiser en homme civilisé me sont insupportable! Nous sommes tous les deux fatigué et nous glissons sous les draps après une longue et délicieuse conversation avec Caroline. Je l’ai équipé pour la nuit. Harnai, plug, anneaux. Je ne porte moi, qu’une petite nuisette. Il n’en peut plus de bander, mon, esclave ! Dans le lit, la nuit, nos corps se touche, se mêlent, s’épousent. Dans le lit, la nuit, tout est permi. Caroline, Michelle Alice. Je m’endore en cinq minutes, et suis réveillée au petit matin par l’odeur du café frais. Michelle à ouvert la porte qui donne sur la terrasse, a posé les tasses […]

Lire l'article
Les doigts dans le cul

Un peu d’exercice ;)

-C’est bien, mais tu n’est pas très dur… tu sais, il y a longtemps que Caroline cherche un moyen de te stimuler quand tu ne bande pas assez. Je crois que j’ai une idée. Il suffirait de plier ton pie comme ça, et de l’accrocher. De cette manière, tu ne pourrait pas le dresser, et nous on pourrait s’amuser à essayer te faire bander quand même. Qu’en penses-tu ? Je recourbe sa queue mi-dure contre son ventre pour lui montrer. -Cette une bonne idée Alice …-Et en plus, ça ferait une jolie fontaine quand tu pisse, plus besoins que tu la tienne pour t’arroser le ventre ! Tu sais, on va faire la surprise à Caroline. Stéphanie doit venir nous voir demain, avec son esclave, je vais lui faire faire ce petit bijou et l’offrir à ta femme. C’est Raphaël l’esclave de Stéphanie qui a fabriqué la plus part des accessoires de Michelle. -Oh mais […]

Lire l'article
culotte sale

le jeux de la culotte

La culotte de Michelle Voici un jeux d’été pratiqué à l’occasion de nos ballades en pleine nature. Franches parties de rigolades.Nous faisons porter a notre cochonne sa culotte de fille. Le tissu et l’élastique sont tellement cuit par la pisse, qu’elle à du mal à rester en place. Il faut dire que ce sous-vêtement a des années, et qu’il n’a connu ni l’eau claire, ni le savon.Deux manière de jouer:Michelle doit boire beaucoup d’eau pour remplir sa vessie, mais dois attendre notre autorisation pour à se soulager, autorisation qui arrive toujours trop tard… En marchant, la culotte à tendance à glisser. Le jeux consiste à ce que notre chérie s’arrange pour que cette culotte ne descende jamais en dessous des genoux. Jusque là, rien de bien compliquer, Michelle s’en sort généralement bien, mais il arrive un moment, ou elle n’arrive plus à ce retenir, et est obligée de faire dedans. À ce moment, la culotte […]

Lire l'article
Queue levée

Prise

Le souffle tiède d’Alice contre mon oreille… -Montre lui que tu es docile et bien élevée… J’écarte mes cuissess du mieux que je peux, tend mon ventre en avant pour m’offrir. Éloïse m’osculte du bout des doigts, ses yeux plantés dans les miens. -Elles sont rigolotes tes boules, bien durs, mais qu’est ce qu’elle sont grosses ! Elle ne se lasse pas de les rouler, de les palper, de les presser. Elle essaye de les contenir dans ses deux mains, les pèse ,rigole… -Je comprends mieux ta maîtresse qui m’a expliqué que malgré les apparences, tu n’a rien d’un homme… Sa main glisse sous ma croupe. Je sais ou elle veux en venir. Je les soulèves, me replace comme il faut pour libérer mes mains, saisi mes fesses, les écarte, ouvre ma chatte… -Ta maîtresse m’a dit que tu es une pute, alors ça ne te gêne pas que je te fouille ? Je lui […]

Lire l'article