Un week-end presque comme les autres-3

— Voilà Porcinette, tu dois te contenter de bander, de mouiller et du plaisir d’être frustrer. De toute manière, c’est ce qui te fais bander non? — J’ai tellement honte! — Écoute, pour te faire plaisir et avant de t’engoder, veux tu que je te fouette devant tes maîtresses ? — Hum…oui, je veux bien. Alice, tu es d’ accord ? — Oh, tu es si mignonne ! Bien sur si ça te fait plaisir! Insouciante Éloïse ! elle demande à mon esclave de monter sur la table, et l’installe sur le dos, les cuisses relevées. La route est peu fréquentée, mais il y passe quand même quelques voiture…je regarde Caroline, interrogative…elle me rassure. — C’est une bonne idée. Regarde, on va juste changer de place la voiture, histoire d’être moins en vue… Caroline aime cette folie. C’est vrai que son côté « no limites » m’excite tout autant. — Écarte mieux les cuisses, et surtout, ouvre […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-2…

L’un des objectif du week-end est que notre Michelle soit en mode « Porcinette » quelque soient les circonstance. Chez notre amie, cela ne pose pas de problème, sa maison étant située en bordure d’une immense plage de plusieurs kilomètres. Y exposer Michelle n’a jamais été un souci. Mais pour le trajet à travers autoroutes et petites routes, c’est moins évident pour les pauses. Pas question d’aller au restaurant 😉C’est donc à chaque fois un nouveau défi excitant à souhait, l’occasion de quelques frissons et de joyeuses rigolades. Il s’ agit que Michelle, reste elle même, la reine des cochonne un exemple de salope. J’avoue que sans Caroline, je renoncerait à ce jeux, mais pour elle, il est essentiel que sont mari cache jamais ce qu’il est.Pour la mi-journée, nous sommes sortis de l’autoroute, et nous arrêtons sur le côté le la petite route qui nous conduira en fin de journée chez Gabriella. C’est un lieu aménagé […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres…

L’été, est une saison qui nous réjoui pour la multitude de jeux en plein air qu’il rend possible. Voici le déroulement d’un de ces week-ends de l’année passée.VendrediNous voilà parties, fonçant sur l’autoroute, en direction de l’Italie ou réside notre ami Gabriella. Éloïse nous accompagne. Elle est assise avec Michelle à l’arrière du monospace. Tout les deux sont habillés très sexy. Éloïse en jupe courte et chemise, fait ce qu’il faut pour faire tourner la tête de notre cochonne…Michelle, ne porte qu’une jupette et sa culotte sale…accrochée autour de son cou. Elle sait sait qu’elle n’est pas autorisé à caresser la jeune femme sans son autorisation, même du bout des doigts. Elle doit se contenter de regarder, et de lui montrer qu’elle lui plaît en affichant sa tige bien dressée. Caroline et moi sommes également habillées… Légèrement 😉La route étant longue, nous n’arriverons qu’en fin d’après-midi. D’ici la, tout est permis, derrière les vitres teintées […]

Lire l'article

Jeux humides

Voici un jeux pratiqué en plein air, l’été, quand il y à un peu de monde. C’est toujours l’occasion de franches parties de rigolades. Nous l’avons appelé:  La course pisseuse. Le principe est le suivant. Sur la ligne de départ sont disposés deux gros saladier, un vide et l’autre rempli de pisse. Michelle doit récupérer le contenu du saladier plein, et remplir le saladier vide en utilisant sa bouche. Ce serait trop simple pour ma truie s’il ne s’agissait que de cela !  Michelle est préparée ainsi: Couilles équipées d’un anneau sur lequel est fixée une chaîne d’environ 2 mètres avec un poids de plusieurs kilos accroché à son extrémité À une dizaine de mètres de la ligne de départ nous installons le pal. Voici le déroulement du jeux: Au départ du chrono notre salope rempli sa bouche de pisse, puis va rejoindre le pal en courant à quatre pattes tout en tirant la chaîne […]

Lire l'article
enculade

Toilettage de notre truie

Le petit déjeuner de ces dames est servi ! Alice et moi sommes encore au lit. Michelle c’est arraché de nos corps encore chaud des câlins du petit matin.Pas question de rejoindre mon mari toutes nues. C’est important. Nous habillées, très,très légèrement c’est vrai, et lui nu. Que sa main s’aventure sous notre jupe courte, le temps d’effleurer notre peau pour deviner nos formes, est permis à condition que Michelle bande dur bien sûr et qu’elle soit indécente. -Tu le veux avant ton café ?-Avant et après ! Rires.Alice parle du grand verre de pisse que son esclave est impatiente de déguster. Finalement, elle soulève sa jupe, et je me régal du bruit familié du verre qui se rempli.. -Vient me nettoyer s’il te plaît… Je regarde ma chérie offrir son intimité à notre truie. Elle s’applique. La langue est habile, elle se glisse dans les moindre replis de la fente de mon Alice. Michelle […]

Lire l'article