La salope et la pute 4

Chapitre 3
Apprendre


Qu’on me fasse prendre

-Mais… Caroline ?
-Oui, ils veulent te regarder te faire prendre. Ne me dis pas que tu n’as pas envie des chiens !
-Oui Alice, une petite chienne se doit de montrer ce qu’elle sait faire. Bien sur tu vas les partager avec ton esclave. Tu es d’accord ? Tu peut dire non tu sais…
-Je ne peut pas dire non… oui, je vais m’appliquer à être une bonne chienne sale et vicieuse. Dis, je suis sale ?
-Grimpe sur la table, on va regarder.
-Oui, oui, il faut être sur qu’elle est en chaleur et préparer ses trous avant de la faire prendre…
-Quest ce que tu fais Alice ? regardez moi cette salope, rien qu’à l’idée qu’on la fasse baiser par des chiens, elle se branle ! tu en rêve ?
Je me masturbe doucement et four deux doigts dans mon cul pour montrer mon impatience…
Rigolade générale…
-Oh Alice, tu devrais avoir honte !
-Chérie, tu veux te faire baiser par les toutous, ou que ce soit nous qui te fassions prendre par eux, tu comprends la différence ?
La tête me tourne… mes désirs inavouable…
Ambiguïté. Être libre ? ça oui, c’est visseral, mais entre choisir de me mettre à genoux pour sucer une queue, ou qu’on me dise: met toi à genoux chérie et bois ton biberon…
Je continue à me branler, à la limite de l’orgasme, et je mouille tellement que mes doigts dans mon con font un bruit obscène qui me font rigoler.
-C’est ma mouille…
Je sors mes doigts degoulinants de jus, les montre, les lèche…
-J’adore !
Je suis tout le temps de bonne humeur dans ces moments, souriante, rigolote, m’amusant de tout. Une giclette qui rate sa cible, un bruit obscène que fait mon cul en recrachant le sperme, toute les occasions sont bonnes.
-Qu’on me fasse prendre…
-Bien sur chérie, j’étais certaine que c’est ce qui te plaît !
-On va t’amener aux mâles et tout le monde saura que la jolie Alice est une pute à chiens !
-Oui, s’il vous plaît je suis sur que je suis bonne pour les chiens, que je vais savoir les faire bander et leur donner du plaisir…
-Il faut que tu précise Alice !
-C’est normal que je mette mes trous à leur disposition pour qu’ils se soulagent, j’ai envie…. j’ai envie… de…
-De quoi chérie ?
-De… enfin d’être une pute à chien, de les amuser, et de vous amuser…
-Tu sais, des demain, il t’arrivera de croiser quelqu’un que tu connais à peine et qui te demandera:  » quand est-ce que je peu t’amener mon toutou. ses couilles sont pleine et j’aimerai que tu les vides ? » qu’est ce que tu lui répondra ?
-Oh… hi, hi s’il s’agit de rendre sevice !
Rigolade générale.

Mais, je ri jaune. Je me rend bien compte que je suis en train de passer un nouveau cap, et je ne suis pas certaine d’être à la hauteur.
1
Mais quand je suis en chaleur, on peu tout faire. Qui ne voudrait pas jouer avec mes mamelles ? x


Caroline en profite.
-Tu n’as pas encore oser, mais quand tu fait prendre ton esclave, on voit bien tes yeux gourmand… c’est un baptême chérie, tes trois trous vont être initiés par la semence canine. Avant, il va faloir nous prouver que tu mérite ce cadeau, en nous montrant que tu es une fille sale et dégoûtante…
-Oui, c’est normal !

Dans les bras de Jack

Je cherche Jack des yeux, le trouve, lui fait un clin d’ oeil…
-Je voudrais que tu leur montre, tu sais… …
Caroline entame une explication qui détaille mon anatomie.
-Mais oui Alice, on va regarder … Jack, s’il te plaît.
Jack passe derrière moi, et me soulève comme une crêpe, ses grande mains sous mes cuisses, mes forçant à les ouvrir, en grand. Me forcer est un grand mot, tellement j’aime les ouvrir. disons que la position ne me laisse pas le choix !
Le dos plaqué contre le torse tiède du grand black, montrée de la manière la plus indécente qui soit, je fond. Je ne peux pas voir ma fente, mais je me rend compte qu’elle est grande ouverte. C’est incontrolable, je sens mon jus couler et venir caresser mon petit trou, lui aussi exposé.
Ça m’excite tellement, que je mouille de plus en plus, et ça ne passe pas inaperçu !
-Alice chérie, dans quel état tu es ! et tu pouvais voir la queue de Jack… c’est bien chérie, tu sais exciter les Mâles, tout à l’heure, il faudra que tu nous montre comment tu t’y prend pour les chiens, d’accord ?
-Oh oui, je vais faire ce qu’il faut pour leur plaire…
Caroline se rapproche et me souffle à voix basse:
-Tu sais, ce qui me ferait plaisir c’est tu m’ obeisse, aveuglement, que tu te laisse complètement aller…
-Oui, je t’ obéi… je veux t’obeir Caroline…
-Bien sur, tu peux toujours demander ce que tu veux à ton esclave, mais ce soir, je ne te demanderais plus la permission. Tu es notre jouet, à toutes…
-À toutes oh…
-Oui, à toutes et à tous filles et garçons … fais moi confiance ma salope d’amour !
-Oh Caroline, branle moi, s’il te plaît !
-Jack, s’il te plaît encule là, notre petite chienne à envie!

-Jack, s’il te plaît encule là, notre petite chienne à envie!
1
Hum...forcer mon petit trou... x


-Ça va Jack, elle n’est pas trop lourde ?
-Comme une plume !
Il exagère, mais c’est vrai que dans les bras de ce grand costaud, je suis en apesanteur. Plus exactement, j’ai l’impression de ne tenir que sur sa queue !
-Montre nous comment elle aime se faire enculer…
Alors Jack me soulève jusqu’à ce que sa bite sorte de mon trou, puis m’empale à nouveaux.
Caroline est allé chercher son mari. Elle l’embrasse dans un baiser qui n’en fini pas, tombe à genoux… ces couilles serrées dans sa main, elle commence à le sucer et le fait gicler dans sa bouche. Habituellement, elle est en retrait ma chérie, mais ce soir, elle est dans la lumière, elle aussi.
Je suis comblée, j’ai tellement peur que mon amour d’esclave se sente abandonné !
Elle recrache le sperme dans sa main, et le verse sur mon visage, puis sur mes seins.
-C’est comme ça qu’on t’aime Alice, souillée, puant la femelle sorti d’un bordel ! C’est comme ça que tu va séduire les toutous, chérie !
-Je me demande… Alice ne serait elle pas d’origine porcine, comme son esclave ???
-Une truie plutôt qu’une chienne ?
-Oui, les chiennes se roulent dans l’herbe pour se nettoyer, Alice se roulerait plutôt dans les souillures, comme Michelle !
-Tu en penses quoi chérie ?
-C’est toi qui dit… oui, oui…
-Je crois bien que tout à l’heure, les chiens vont baiser Alice la truie! fait la truie pour voir…
-Heu… quoi?
-Michel, tient la gamelle !
Caroline, tire sur mes petite lèvres…
-Voilà bien un con de truie, délicieusement mouillé ! aller, joui en couinant…

Et couiner…

Ce n’est pas long, depuis le temps que j’attend cette délivrance!
Caroline m’a appris à ne plus cacher mon plaisir jusqu’alors discret, et maintenant il faut que je couine…
Je ne sais pas si j’ai réussi, mais ils sont mort de rire tan-disque que je gicle dans la gamelle tenu entre les mains de Michelle.
Il se moquent de moi, m’ adresse les pires obscénités, et c’est avec un énorme sourir que je refais surface.
-Alors, c’était comment ?
-Et bien il va falloir t’entraîner !
-Oui, oui, je veux faire la truie !
Et Caroline, déchaînée demande:

-Qui veux la faire couiner ?
1
pas évident de couiner comme une truie... un conseil ? x


Ils sont trois garçons dont Timothy, et Angélique. Bien installée sur la grosses bites de Jack qui continu à me fouiller savament, ils me branlent à tour de rôle et c’est Angélique, avec sa main entière dans ma chatte qui gagne le trophée de celle qui réussi le mieux à me faire couiner 😉
L’humiliation est tel que je joui une dernière fois, sans que personne ne me touche, faisant l’admiration de toutes et tous.
-Alice, ça te plaît tant que ça ?
-J’ai trop honte… oui… je veux encore apprendre…
-Jack, ça va, tu peux encore la porter un moment ?
-Mais oui, tant que je suis dans son cul…
-Profite d’elle, mais essaie de te retenir encore. J’aimerai que tu présente son con à chacun d’entre nous…
J’ai l’impression que la bite de Jack à doublé de volume dans mon trou. J’ai le souffle court…
-Regardez, il faut l’ouvrir, complètement… vous voyez comme ses petites lèvres sont souples, comme elles s’allongent…vous pouvez ouvrir sa chatte à deux mains, pour voir comme l’intérieur, est dégoûtant, c’est normal, c’est une chatte de truie !
Je crois que maintenant je sais couiner, et je leur montre. Évidemment, mon clitoris les attire, il joue avec l’anneau…
-Une vrai bite !
Finalement, ils sont tous en face de moi, Michel juste devant, la gamelle à la main.
-Pisse dans ta gamelle !
Donc, c’est ma gamelle…
Jusqu’ou ?
Caroline me montre les photos… je ne suis plus cette jeune femme mignone que certain connaissent. Je suis entrain de pisser comme un animal, et j’ai d’autre utilité que d’amuser, faire rire, exciter… fair jouir…
… et jouir.
-Tu es parfaite Alice, tu sais, ils veulent tout voir, tout savoir de tes petits secrets…par exemple, ton trou à pisse, il faudra bien s’en occuper ! Vous savez, notre truie à un quatrième trou…… bon, tu peux la remplir maintenant, Jack.
Le pauvre, depuis le temps qu’il se retient ! Le coup de grace m’enfonce sa bite jusqu’aux couilles, et je sens sa semence tiède envahir mon ventre. Tous se sont approchés pour voir le sperme se vider dans le verre que tient Michelle. Je trouve la force de demander à mon esclave: « nettoie, la queue et le trou chérie ». Il tête longuement la queue ramollie de Jack puis glisse sa douce langue sur mon trou et lèche, lèche, suce, fourre son index, le retire pour se délecter des souillures.
Jack me pose, en douceur. Je lache son cou pour m’accrocher à celui de Caroline. Elle m’embrasse, me cajole, me caresse. On déplace les chaise, c’est sur un tabouret qu’Alice me fait assoir.
-Tu sais, quand on assiste au repas d’une dame Alice, c’est que c’est une reine. Regarde…

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
14 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Discussions
Voir tout les commentaires...
6969gala
6969gala(@6969gala)
6 mois il y a
Mais, je ri jaune. Je me rend bien compte que je suis en train de passer un nouveau cap, et…" Lire la suite »

Il n’y a aucun doute dans mon esprit que vous serez…
excusez-moi
dans l’état où tu es, soumise à tes envies, tes désirs les plus pervers, TU va être à la hauteur.
TU veux cette exposition, cette humiliation devant toutes et tous. Et tu en ressens une certaine crainte mais aussi une fierté et un plaisir inavoué.

6969gala
6969gala(@6969gala)
6 mois il y a
-Jack, s'il te plaît encule là, notre petite chienne à envie!" Lire la suite »

J’ai le dessin en tête qui illustre parfaitement la scène.
Exhibée de la plus dégradante façon, il me vient l’envi de voir esclave Michelle vous manger la chatte toute souillée et lécher le mat d’ébène de Jack te défonçant l’anus. Double plaisir pour toi.

6969gala
6969gala(@6969gala)
6 mois il y a
-Qui veux la faire couiner ?" Lire la suite »

pratiquez et pratiquez encore et encore.
Et entendre une truie couiner doit en faire bander plus d’un

6969gala
6969gala(@6969gala)
6 mois il y a

Incroyable récit.
Et la naissance d’une truie.
Et les jeux pervers privés devienne maintenant publiques.
Et une phrase retient mon attention et met au grand jour le sentiment que j’avais de toi Alice…
 »Je veux qu’on sache, oui, c’est la maîtresse de Michelle, mais elle est encore plus salle qu’elle. »Michelle subit, obéit mais toi, tu le désires et le fait sciemment, volontairement et tu déposes même ton esclave.
Tu es magnifique Alice et c’est un véritable plaisir de voir ton corps être un jouet pour tous.

Je me suis branlé tout le long du récit et j’aurais tellement aimer éjaculer dans ta bouche de truie.

Vivement la suite

nada
nada
6 mois il y a

Vraiment un formidable récit, vivement la suite, merci à Vous toutes.

Anne
Anne(@anne)
6 mois il y a

Chère Alice,
Ta honte fait plaisir à voir……….car tu te dis honteuse mais au fond de toi l’es tu vraiment ? Il y a surement peu de gens pour le croire ! quoiqu’il en soit u me sembles devenue sous la férule de Caroline et avec également la participation de Michelle une belle salope (à prendre comme un compliment plutôt qu’une injure) bien vicieuse, bien dépravée et surtout très sale… Alors au lieu de te réfugier derrière un prétendu sentiment de honte, assumes ton obscénité (pardon, tes obscénités…) prends plaisir et fias plaisir à tes deux chéris qui encouragent et surveillent à la fois ta fabuleuse déchéance ! Bravo à tous les trois pour cette magnifique relation de trouple !
Bises. Anne.

Alice
Alice(@alice)
Administrateur
Réponse à   Anne
6 mois il y a

Bonsoir Anne,
Ce n’est pas si simple que cela.
Je ne peut pas tout traduire à travers mes récits, il faut juste comprendre qu’il y à un effet « switch ». A travers le blog, on peut penser que Michelle et moi sommes tout en permanence en mode « cochonne ».
Oui et non.
Ce qui est vrai, c’est que Caroline s’arrange pour que nous puissions à tout moment passer du mode « sérieux » au mode « salope ». Quand je suis chaude, je n’ai pas la moindre honte, j’en veux toujours plus, mais dans les creux, la, oui, j’ai honte de ce que je fais, de ce que je montre de moi.
Heureusement, nous somme entourées de personnes bienveillantes, ici même d’ailleur.

Anne
Anne(@anne)
Réponse à   Alice
6 mois il y a

Chère Alice,
J’entends bien et je conçois aisément que Michelle et toi ne puissiez être en permanence en mode « cochonne » pour reprendre tes mots. Bien évidemment au coeur de l’action en mode « salope » tu occultes le sentiment de honte pour te donner à fond sous l’oeil bienveillant de tes complices. Rétrospectivement quand tu as quitté ce mode « salope » ta conscience encore peu habituée te rattrape encore. Mais si tu fais le bilan es tu prête à ne plus faire la « salope » pour donner raison à ta conscience ?? Je ne le crois sincèrement pas ! D’ailleurs tu sais parfaitement qu’en « grande prêtresse » de ta dépravation Caroline joue également un rôle protecteur qui l’inciterait à intervenir pour te protéger de toi même ! Enfin que vaut le regard des autres en comparaison de l’amour que vous éprouvez tous les trois ? Ceux qui ne seraient pas capables de comprendre comment s’équilibre votre relation ne seraient pas dignes d’être les témoins de vos  » jeux ». Je suis tentée de croire aussi tu apparentes tes nouveaux comportements à une forme de soumission envers Caroline ce qui ne semblait pas être le cas « avant ». En conclusion, la honte te donne beaucoup de plus de plaisir que le « quand dira t’on » de gène ! Je pense que Michelle a aussi du éprouver ce sentiment et l’a surmonté comme tu le feras. Peut-être dois tu laisser Caroline décider pour toi de ce qui est honteux ou pas pour n’avoir qu’à jouir de la situation !!!
OUI c’est bon la honte quand comme pour vous 3 elle est le moteur de vos jouissances !!!!!!!!!!!!

anne
anne
Réponse à   Caroline
6 mois il y a

Et pour vous chère Caroline quel est votre ressenti en voyant Alice si excitée de sa jouissive déchéance abandonner toute retenue en dehors de l’intimité de votre trio amoureux ????