La salope et la pute 3

Chapitre 3
Je suis une chienne


À quatre pattes


J’y suis à quatre pattes, comme Caroline m’a appris.
Et j’y suis tellement bien, la tête relevée, la bouche ouverte et, la langue tendue, les reins creusés pour offrir ma croupe, les cuisses ouvertes… …. frissonante, frémissante.
C’est de loin ma position préférée.
Chez nous, il arrive fréquemment à l’occasion de quelques visites coquines, après s’être amusés une après-midi avec Mon esclave, qu’à la fin du repas Caroline me dise: « maintenant, c’est à toi de passer à la casserole. »
La dernière fois, c’était juste avant l’arrivée du célèbre virus, pour fêter la nouvelle année, à notre manière . J’en profite pour vous dire à quel point les règles de bon sens pour ne pas faire copain avec lui sont frustrante, car cela fait une année que nous n’avons pas pu nous amuser avec notre réseau. Je ne vais pas me plaindre non plus, il y à pire, et Caroline nous a guidé vers de nouveaux jeux que j’adore…
Donc la dernière fois c’était à la maison pour fêter la nouvelle année. L’après midi avait été inhabituellement calme. La visite de nos amis s’étaient étalées tout au long de la journée, Michelle avait été, comme je le souhaite au centre de l’attraction. Entièrement nue depuis le matin, j’e l’avait livrée aux caprices des couples présents. Nous nous étions mis dans la tête que chacune d’entre nous aurait à charge de le prendre en main une heure de temps. Il y avait entre autre Jack et Isabelle, Sophie, et une petite nouvelle, Angélique. Le jeux consistait en une sorte de concour, et c’etait à celle qui saurait le mieux la faire mouiller. Nous voulions nous amuser entre filles. Michelle n’était pas autorisée à gicler, et devait se contenter de multiples montée de jus.
J’avais réussi à tenir le coup toute la journée sans jouir, un véritable exploit que je devais à ma Caroline chérie qui pourtant avait tout fait pour me pousser à la faute !

Elle avait particulièrement soigné ma tenue en insistant pour que je porte « ma » culotte. « ma » culotte, c’est une culotte assez ordinaire, en coton blanc. Enfin, elle n’est plus vraiment blanche car tout comme celle de Michelle, elle est imprégnée de mouille et de sperme, et lavée uniquement avec le liquide naturel de nos vessies. Entre nous trois, c’est le plaisir des jeux humides. En publique, c’est celui de l’humiliation.
3
heu... ma culotte sale c'est une bonne idée ? c'est quand même dégoûtant... x


Pour le reste, Caroline et Michelle avaient choisi de me faire porter un corset mettant en valeur mes seins nus, serré à la taille pour creuser mes reins et se terminant par un court volent de dentelle recouvrant, en partie seulement, ma culotte.
Bien sur, pour couronner le tout, ils avaient choisi le plug qui habillerait le mieux mon cul. Le genre que je ne peut oublier… Quand à mes tetines, comme nous nous plaisons à les appeler, elle était ornées de leurs anneaux et de leurs médaillons.
Tandisque Michelle passait de mains en mains, avec les consignes données pour que ses couilles soient l’objet de tout les jeux, leur travail étant essentiel, Caroline était plein d’attention à mon égard, me soufflant à l’oreil des insanités, à la moindre occasion :
-Comment va ma petite enculée ? toute ces queues te font tourner la tête ?
Évidement, même si ses mots doux n’étaient que pour moi, il n’y avait pas d’ équivoque. Sa bouche au creux de mon oreille, et ses mains étant partout sur moi. À ce moment de la journée, personne n’était autorisé à me toucher, mais Caroline , délurée, invitait tout le monde à me regarder, et j’avais bien du mal à m’occuper de son mari pendant qu’elle jouait avec mes tétines ou mon plug! Elle savait me rendre dingue, en annonçant par exemple:
-Tout à l’heure, vous pourrez jouer avec elle, regardez comme elle à envie, sa culotte est trempée !
Petite parenthèse ou j’ allait voir les uns et les autres, culotte baissée à mi cuisse, pour me combler de leurs compliments obscènes, avant de retourner m’occuper de ma Porcinette.
Vers dixsept heures, avec une petite tape sur les fesses, Caroline me souffle à l’ oreille :
-Va te changer chérie, et prépare nous un bon thé !
J’attends ce moment avec tant d’impatience! Je m’ éclipse pour aller… … m’habiller!
Petit haut très décoté, à moitié déboutée, mini jupette, talons haut et… »ma » culotte…
Quand je fais apparition, tout le monde saitque je suis désormais passé en mode « chienne en chaleur » et que je vais dire « oui » à tout.
Le plateau à la main, tout sourir, je vais de l’un à l’autre, de l’une à l’autre, un peu tremblante , retenant mon souffle.

Au service

-Tu prend du sucre ?
Mais pas de réponse autre qu’une tape sur les fesse ou sur la cuisses…et je m’applique à soigner ma position, creusant les reins pour inviter les mains.
Arrivée devant Jack, nos yeux se caressent , ils y lit mes désirs inavouables…
Ses mains glisse entre mes cuisses…
-Ta culotte est mouillée Alice !
Il soulève ma jupette et du regard fait le tour de la tablée avant de conclure en se moquant:
-Elle à encore fait dans sa culotte!
La rigolade est assurée.
Enfin, enfin… …
Enfin mes joues deviennent chaude, rouge, ce qui les fait rire. Sa main vient se coller sur le fond de ma culotte, je frissonne.
-Écarte cochonne !
Il arrive souvent que dans cette circontance J’écarte les cuisses de moi même pour montrer ma bonne volonté , mais j’aime tellement qu’on me le demande !
Sous ma jupe, sa main caresse le fond de ma culotte, palpe… puis illa retire et m’offre ses doigts gluant à sucer. Ils sentent fort, je les gobes et me régale de mon jus.

-Retrousse toi, salope, on va baisser ta culotte, pour voir si tu es propre…
1
Bon, pour être franche, j'aime être souillée, mais surtout, montrer que je le suis... je n'aimerai pas que l'on ose plus me déculotter parce que je suis trop sale, jusqu'ou aller ? x


Il sait me parlef Jack. Je sais que je ne suis pas propre, c’est le moins que l’on puisse dire. Hier, Caroline m’a demandé de porter cette culotte, et à plusieurs reprise elle à fait gicler Michelle sur mon ventre, tandisque je tirait sur l’élastique pour que le jus de mon esclave finisse à couler sur le fond de ma culotte. Mais aussi, elle m’a demandé de ne pas l’enlever pour pisser: « comme ça tu sera présentable », a elle ri.
Les mains de Jack sur mes hanches… ses doigts sur l’élastique , et au fur et à mesure que mon slip glisse sur mes cuisses, mon ventre qui se tord de plaisir.
-Oh, Alice, tu es dégoûtante ! tu as pisser dans ton slip ?
-Oui…
-Mais il n’y à pas que de la pisse, il y à autre chose ?
-Du sperme… et du foutre…
-C’est bien, tu as envie?
-Envie de jouir, ça oui !
-Il faut te retenir, Alice. On va t’examiner, tout le monde donnera son avis, et si tu es vraiment en chaleur, on te fera jouir.
Passer de mains en mains… mème si certaines sont maladroites, leurs doigts seront meilleures que les miens. J’ai dit « oui », et j’espère de toutes mes forces qu’ils, elles, seront à la hauteur ces mains. Avec Caroline Michel et Jack, je suis rassurée . Je sais qu’ils vont faire ce qu’il faut pour ça !
Et justement, Caroline, tout sourir me prend par la main.
-Montre toi… … comment la trouvez-vous ?
Je prends un peu de recule et les mots choisis pleuvent…

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
22 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Discussions
Voir tout les commentaires...
nada
nada
7 mois il y a
Elle avait particulièrement soigné ma tenue en insistant pour que je porte "ma" culotte. "ma" culotte, c'est une culotte assez…" Lire la suite »

L’odeur doit en être délicieuse et le goût fantastisque.

6969gala
6969gala
7 mois il y a
Elle avait particulièrement soigné ma tenue en insistant pour que je porte "ma" culotte. "ma" culotte, c'est une culotte assez…" Lire la suite »

Vraiment humiliant d’apparaitre ainsi toute souillée dans  »cette » culotte. Et que dire de l’odeur. On ne désire que d’ajouter à cette souillure.

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

Bien sur, quand je suis dans cet état, plus je suis « mouillée » plus je suis comblée. L’hmiliation, c’est quand « ça redescend » et que je réalise…

6969gala
6969gala
7 mois il y a
-Retrousse toi, salope, on va baisser ta culotte, pour voir si tu es propre…" Lire la suite »

Tu es en mode salope offerte. Alors tu acceptes le déculottage comme une bonne chienne en chaleur. Et tu montres comment tu es sale, souillée, impudique. Je t’aurais retiré  »ta » culotte pour te la mettre en bouche avant de la replacer. Et tu lècherais mes mains imprégnées de ton odeur dégoutante

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

Hi, hi, mais oui c’es ce que me demande Caroline ☺️

6969gala
6969gala
Réponse à   Alice
7 mois il y a

Désolé pour le tutoiement. Dans l’excitation du moment j’ai oublié mes bonnes manières. Pardonnez-moi.

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

Ici vous avez le droit, a travers mes temoignages, je suis en chair et en os, comme avec mes amis. La seul différence est que dans nos jeux, les garçons sont toujours accompagnés et soumis.

6969gala
6969gala
7 mois il y a
Et pendant que Caroline fini de déboulonner ma chemise pour montrer mes seins, j'ajoute en riant:-Et je suis bonne, oh…" Lire la suite »

J’aimerais être parmi ceux qui savent comment tu es une bonne chienne. Mais pour l’instant j’aimerais passer mes doigts entre tes lèvres odorantes et les appuyés sur la rondelle de ton joli petit cul de chienne

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

De quelle lèvres parlez vous 😉

6969gala
6969gala
Réponse à   Alice
7 mois il y a

vos lèvres vaginales bien sur, pleine de liquide et crème odorante, souillée à souhait

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

Je m’en doutais, mais Caroline trouve ma bouche ressemble à une chate, alors… …

6969gala
6969gala
7 mois il y a
-Un vrai con de vache,-Tu n'as pas peure de te salir Timothy ?" Lire la suite »

Tu es toi et tu assumes tes désirs. On ne te définit pas, on t’utilise, on te palpe, te parcoure, t’humilie. Je mettrais ma main sur ton con et attendrais que tu inondes ma main de ta pisse. Et tu la lècherais avec ta langue

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

La vache, si vous saviez comme j’aime lècher !

6969gala
6969gala
7 mois il y a
-On va regarder ton trou du cul Alice, j'espère que tu es propre!-Je crois qu'elle a envie de se faire…" Lire la suite »

Te le demander n’est qu’une formalité, n’ayant pas vraiment le choix ou droit au chapitre. Tu es là pour être pleinement chienne, envie ou non.

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

C’est compliqué…
Je vois que vous me tutoyé… j’accepte, parcequ’unepetite chienne ne peux être tutoyé, évidemment. Pour autant, je ne suis pas toujours en mode chienne, vous comprenez ?
Ici donc dans le dialogues de mes témoignage, ne vous genez pas, demandez moi ce que vous voulez. J’ assume. Ailleur, je ne sais pas.
Donc, quand vous dites que je n’ai pas vraiment le choix, c’est faux. Je suis pas esclave comme Michelle, mais libre. C’est Compliqué… …

6969gala
6969gala
Réponse à   Alice
7 mois il y a

Pardon pour le tutoiement dans l’excitation du moment. Vous n’êtes pas esclave comme Michelle mais vous l’êtes envers vos sens et vos envies. Elles prennent totalement contrôle de vous. Vous êtes en quelque sorte esclave de vos pulsions et de personne d’autre

6969gala
6969gala
7 mois il y a
-C'est bon chérie, laisse toi aller, montre nous ton plaisir, tu es si belle quand tu joui !" Lire la suite »

C’est le regard profond et perdu dans tes yeux, c’est la tension extrême du visage crispé par la jouissance et les sensations et que se relâche et s’appaise doucement. C’est les étoiles dans tes yeux. Toute jouisseuse est belle.
Et encore plus les salopes car elles se laissent dominer par les sensations les parcourant.

Alice
Administrateur
Réponse à   6969gala
7 mois il y a

Mince alors, du coup j’ai un peu honte d’être aussi jolie 😉

6969gala
6969gala
Réponse à   Alice
7 mois il y a

Que non! Soyez fière de cette beauté. C’est un cadeau que vous nous offrez en plus, le moment le plus intime de vous où vous êtes complètement à nue, vraie, autenthique, sans artifices, l’intimité la plus profonde que vous pouvez offrir.

6969gala
6969gala
7 mois il y a

Déjà le dessin annonçait la suite, la couleur. Et j’attends cette suite avec impatience, ma queue bien raide dans ma main avec tellement d’envie et de désir pour la magnifique perverse lubrique sale et offerte salope que vous êtes Alice. Merci pour cet exhibe et magnifique intrusion dans le vécu d’une salope