Marquée

Bonjour, Caroline tient à ce que je vous l’annonce moi même, j’ai été marquée. Mon petit nom choisi est « Pissounette », il est inscrit sur mon pubis, juste au-dessus de mon clitoris, et une petite flèche à été dessinée sur chaqune de mes fesses, dirigée vers mes lieux de convoitise. Elles sont placée de manière à être visibles avec la culotte… Merci pour tout vos messages et suggestions 😉 Alice

Lire l'article

Confidences

Merci pour votre participation ! Ce blog est une ouverture sur le monde voulu par Alice, pour ne pas rester confiné dans notre réseau. Dorénavant, cette page m’est plus au moins réservé, car c’est la que nous allons pouvoir échanger à propos de ma petite salope, et je ne manquerai pas de vous faire les confidence les plus inattendue à propos d’elle, ce qu’elle considère comme inavouable. Pour autant, étant la maîtresse de Michelle, elle aura dans ce cas le même rôle que j’ai avec elle. La première confidence, est que le sujet « un petit nom pour Alice » la « trouble » énormément, pour faire court, elle est gênée en lisant la manière dont nous parlons d’elle, délicieusement gênée. Alors vivement que je puisse lui annoncer ce qui va être écrit sur son ventre et ses jolies petites fesses ! Caroline

Lire l'article

Un petit nom pour Alice

Bonjour, Voilà, notre Alice poursuivant avec enthousiasme sa métamorphose, il est venu à l’esprit de beaucoup que ce serait bien de lui trouver un petit nom adapté à sa nature assumée et très évocateur . la communauté ici étant importante pour nous, et sachant que certain d’entre vous débordent d’imagination vicieuse pour sa personne, nous avons besoin de votre aide ! Ce peut être soit un pseudo comme Porcinette, soit un qualificatif collé à son prénom Alice-……. Nous sommes impatientes de vous lire. Bonne journée à toutes et à tous, Caroline

Lire l'article

Jouez avec Alice…

Bonjour à toutes et à tous, Comme je vous trouve bien timide avec Alice, nous avons transformez la page « livre d’or » en « secrets inavouables ». Cet un espace de débauche et de libertinage, dans lequel vous pouvez demander à Alice de vous avouer l’inavouable (oui, vous ne savez pas tout…) mais aussi de faire ce qui vous plairait de la voir faire. Vous pouvez utiliser son esclave. Rien de violent, c’est la seul restriction. Considerez cette page comme un véritable le haut lieu du vice et de l’ obscénité. Jouez avec elle, humiliez là, faites moi plaisir, j’ai envie de la voir honteuse. Je vous y retrouve, Caroline

Lire l'article

Connexion au site

Bonjour, Nous sommes régulièrement victimes d’attaques malveillante, mais heureusement, nous sommes bien protégés. Si vous rencontrez des problèmes de connexion, il ne faut pas hésiter à nous en parler, de même si vous avez perdu votre mot de passe. Trop de tentatives infructueuses peuvent poser un problème. Le mieux est de changer le mot de passe ou de nous avertir après deux tentatives infructueuses. Bon week-end à toutes et à tous, Caroline

Lire l'article

Règlement

Un petit changement dans le règlement, et dans les diver échanges. Jusqu’à présent, le vouvoiement etait de rigueur avec Alice. Une autre petite chose concernant les avatar. Les photos sont interdites, mais les dessins, fortement appréciés. Notre blog est en quelque sorte la prolongatioon virtuelle de nos libertinage. Vous trouverez une grande quantité de dessin pornographique sur le web. Vous en trouverez certainement un qui corresponde à votre phantasme ou réalité. Alice appréciera. A bientôt, Caroline

Lire l'article

Jour gris, jours roses

Que dire de cette année qui vient de passer ? La dernière grande fête libertine date d’il y à 12 mois, c’est ce que vous etes en train de lire ici: La salope et la pute 3 Finalement, si nos libertinages sont au centre de notre vie, il y à un tas d’autre chose, qui la remplissent également, nous en faisons l’experience. On vous souhaite à toutes et à tous, de tout endroit de le découvrir . Et puis, coquines nous somme, coquine nous restons. Nous nous amusons entre nous trois, et un nouveau jeux est apparu. Caroline débordant d’imagination, moi et Michelle somme devenu Harnachement de toute sorte, et jeux très, très sophistiqués, ou nos vices s’expriment divinement. Fouet sur nos croupes roses, entrainement avec comme personnage une femelle en chaleur (devinez qui 😉 une hermaphrodite (devinez qui;) et une dresseuse de ponygirl (devinez qui;). Ces témoignages illustrés arrivent, patience…

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-6

–Regarde Caroline, je ne crois pas que les souillures datent d’aujourd’hui…–Oh tu es annelée. Là aussi, que c’est mignon! Je comprend mieux pourquoi tu es si excitée, et pourquoi ta culotte est si souillée….Je remet la culotte en place, tire le coton pour qu’il moule parfaitement sa fente.–Je crois que tu es une grosse salope !–S’il te plaît, fait moi jouir! Dans mon slip si tu veux..Elle frotte ses cuisses l’une contre l’autre, plante ses yeux suppliant dans les miens.— Je vais te masturber à travers ton slip, mais pour cela, tu dois faire ce que je te demande. Si je suis contente, je te ferais jouir…comme une cochonne. Assied toi sur le banc!Nous installons Michelle, toujours sur le dos, mais la croupe en dehors de la table.–Montre ton trou à notre amie…Michel retire ses doigts, et écarte ses fesses, à pleine mains.–Tu vois, il est bien rouge…–Mince, je suis désolé Michelle, je t’ai fouetté […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-5

Ma Caroline est aussi déchaînée qu’eux! Sa main sous sa robe, elle se caresse doucement. Elle sait que j’aime la regarder. Elle à relevé le bas de sa jupe qu’elle à coincer sous la ceinture. Pas de culotte, comme souvent quand nous sommes ensemble, malgré la jupe courte, ou très courte comme aujourd’hui. Mon amour c’est pourtant assagie, car il fut une époque où elle aussi était soumise. Elle c’est tournée vers moi pour m’offrir le spectacle de ses doigts glissant dans son petit con tout ouvert… — Accroupi toi Éloïse…descend encore…voilà…pose le fond de ta culotte sur sa bouche…tu vois chéri comme elle est mouillée la petite cochonne ? -Oh… — Lèche sa culotte…et toi Éloïse tu jouira quand je te le dirais… –Oh Caroline, j’ai trop envie! –Je vois que tu aimes bien qu’on te regarde… –Humm…oui… Alice c’est approchée. -On va mettre tout ça à l’aire… D’un coup sec, elle fait sauter […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-4

Éloïse respire de plus en plus fort. Caroline me sourit puis demande à Éloïse :— Tu as envie de goûter son lait hein? Ce soir, tu pourra. En attendant, lèche son pis et regarde la belle flac sur son ventre. Michelle mouille pour toi, fait lui honneur, montre lui que ça te plait, trempe ta langue dedans!Éloïse ne se fait pas prier. Le souffle court elle pause sa bouche sur le bout luisant du pis, et commence à butiner le miel que mon esclave lui offre.— Je vais te faire jouir, dans ta culotte…Il n’a fallut qu quelques seconde pour qu’ Éloïse jouisse, sous mon regard amusé. Caroline lui montre ses doigts…–Oh Caroline, quel bonheur….— Coquine, tu es trempée ! tu as encore envie?–Tu veux bien?–Attend… Surprise surprise… Continu à lui travailler les couilles, je reviens tout de suite.C’est tout l’art de notre Caroline d’amour: savoir capter la situation, et surtout les désirs caché, pour […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-3

— Voilà Porcinette, tu dois te contenter de bander, de mouiller et du plaisir d’être frustrer. De toute manière, c’est ce qui te fais bander non? — J’ai tellement honte! — Écoute, pour te faire plaisir et avant de t’engoder, veux tu que je te fouette devant tes maîtresses ? — Hum…oui, je veux bien. Alice, tu es d’ accord ? — Oh, tu es si mignonne ! Bien sur si ça te fait plaisir! Insouciante Éloïse ! elle demande à mon esclave de monter sur la table, et l’installe sur le dos, les cuisses relevées. La route est peu fréquentée, mais il y passe quand même quelques voiture…je regarde Caroline, interrogative…elle me rassure. — C’est une bonne idée. Regarde, on va juste changer de place la voiture, histoire d’être moins en vue… Caroline aime cette folie. C’est vrai que son côté « no limites » m’excite tout autant. — Écarte mieux les cuisses, et surtout, ouvre […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres-2…

L’un des objectif du week-end est que notre Michelle soit en mode « Porcinette » quelque soient les circonstance. Chez notre amie, cela ne pose pas de problème, sa maison étant située en bordure d’une immense plage de plusieurs kilomètres. Y exposer Michelle n’a jamais été un souci. Mais pour le trajet à travers autoroutes et petites routes, c’est moins évident pour les pauses. Pas question d’aller au restaurant 😉C’est donc à chaque fois un nouveau défi excitant à souhait, l’occasion de quelques frissons et de joyeuses rigolades. Il s’ agit que Michelle, reste elle même, la reine des cochonne un exemple de salope. J’avoue que sans Caroline, je renoncerait à ce jeux, mais pour elle, il est essentiel que sont mari cache jamais ce qu’il est.Pour la mi-journée, nous sommes sortis de l’autoroute, et nous arrêtons sur le côté le la petite route qui nous conduira en fin de journée chez Gabriella. C’est un lieu aménagé […]

Lire l'article

Un week-end presque comme les autres…

L’été, est une saison qui nous réjoui pour la multitude de jeux en plein air qu’il rend possible. Voici le déroulement d’un de ces week-ends de l’année passée.VendrediNous voilà parties, fonçant sur l’autoroute, en direction de l’Italie ou réside notre ami Gabriella. Éloïse nous accompagne. Elle est assise avec Michelle à l’arrière du monospace. Tout les deux sont habillés très sexy. Éloïse en jupe courte et chemise, fait ce qu’il faut pour faire tourner la tête de notre cochonne…Michelle, ne porte qu’une jupette et sa culotte sale…accrochée autour de son cou. Elle sait sait qu’elle n’est pas autorisé à caresser la jeune femme sans son autorisation, même du bout des doigts. Elle doit se contenter de regarder, et de lui montrer qu’elle lui plaît en affichant sa tige bien dressée. Caroline et moi sommes également habillées… Légèrement 😉La route étant longue, nous n’arriverons qu’en fin d’après-midi. D’ici la, tout est permis, derrière les vitres teintées […]

Lire l'article

Jeux humides

Voici un jeux pratiqué en plein air, l’été, quand il y à un peu de monde. C’est toujours l’occasion de franches parties de rigolades. Nous l’avons appelé:  La course pisseuse. Le principe est le suivant. Sur la ligne de départ sont disposés deux gros saladier, un vide et l’autre rempli de pisse. Michelle doit récupérer le contenu du saladier plein, et remplir le saladier vide en utilisant sa bouche. Ce serait trop simple pour ma truie s’il ne s’agissait que de cela !  Michelle est préparée ainsi: Couilles équipées d’un anneau sur lequel est fixée une chaîne d’environ 2 mètres avec un poids de plusieurs kilos accroché à son extrémité À une dizaine de mètres de la ligne de départ nous installons le pal. Voici le déroulement du jeux: Au départ du chrono notre salope rempli sa bouche de pisse, puis va rejoindre le pal en courant à quatre pattes tout en tirant la chaîne […]

Lire l'article
enculade

Toilettage de notre truie

Le petit déjeuner de ces dames est servi ! Alice et moi sommes encore au lit. Michelle c’est arraché de nos corps encore chaud des câlins du petit matin.Pas question de rejoindre mon mari toutes nues. C’est important. Nous habillées, très,très légèrement c’est vrai, et lui nu. Que sa main s’aventure sous notre jupe courte, le temps d’effleurer notre peau pour deviner nos formes, est permis à condition que Michelle bande dur bien sûr et qu’elle soit indécente. -Tu le veux avant ton café ?-Avant et après ! Rires.Alice parle du grand verre de pisse que son esclave est impatiente de déguster. Finalement, elle soulève sa jupe, et je me régal du bruit familié du verre qui se rempli.. -Vient me nettoyer s’il te plaît… Je regarde ma chérie offrir son intimité à notre truie. Elle s’applique. La langue est habile, elle se glisse dans les moindre replis de la fente de mon Alice. Michelle […]

Lire l'article

Ma belle escave

Nous rions. Je me retourne, et cette fois pose sa main complète sur une de mes fesse. Je la caresse doucement, mais ne lui laisse pas le temps d’y prendre plaisir. Son imagination fera le reste. Je lui demande de me prendre une photo, que j’envoie aussitôt à Caroline. -Bien, ta toilette, maintenant! Je fait couler un bain bien chaud, y ajoute de la mousse. Michelle se prélasse, se détend. Je la laisse un quart d’heure avant de revenir. Elle c’est endormi. Je lui souit, l’embrasse sur le front pour la réveiller. Je commence par lui faire un shampoing, puis la fait lever, et savonne son corps. Son érection retombée pendant son sommeil est tout à fait réveillée maintenant. Je frotte doucement son dos avec le gant, ses bras, sa poitrine prenant garde d’ignorer momentanément son intimité. Je m’occupe de ses pieds, remonte le long de ses jambes et m’attarde longuement sur l’interieur de ses […]

Lire l'article

Séduction…

Nous sommes arrivés en début de soirée. J’ai préféré acheter ce qu’il faut pour notre dîner plutôt que d’habiller Michelel comme un singe pour aller au restaurant. J’ai de plus en plus de mal avec l’idée de la voir s’habiller « normalement ». Les périodes de la semaine ou Michelle doit se déguiser en homme civilisé me sont insupportable! Nous sommes tous les deux fatigué et nous glissons sous les draps après une longue et délicieuse conversation avec Caroline. Je l’ai équipé pour la nuit. Harnai, plug, anneaux. Je ne porte moi, qu’une petite nuisette. Il n’en peut plus de bander, mon, esclave ! Dans le lit, la nuit, nos corps se touche, se mêlent, s’épousent. Dans le lit, la nuit, tout est permi. Caroline, Michelle Alice. Je m’endore en cinq minutes, et suis réveillée au petit matin par l’odeur du café frais. Michelle à ouvert la porte qui donne sur la terrasse, a posé les tasses […]

Lire l'article
Les doigts dans le cul

Un peu d’exercice ;)

-C’est bien, mais tu n’est pas très dur… tu sais, il y a longtemps que Caroline cherche un moyen de te stimuler quand tu ne bande pas assez. Je crois que j’ai une idée. Il suffirait de plier ton pie comme ça, et de l’accrocher. De cette manière, tu ne pourrait pas le dresser, et nous on pourrait s’amuser à essayer te faire bander quand même. Qu’en penses-tu ? Je recourbe sa queue mi-dure contre son ventre pour lui montrer. -Cette une bonne idée Alice …-Et en plus, ça ferait une jolie fontaine quand tu pisse, plus besoins que tu la tienne pour t’arroser le ventre ! Tu sais, on va faire la surprise à Caroline. Stéphanie doit venir nous voir demain, avec son esclave, je vais lui faire faire ce petit bijou et l’offrir à ta femme. C’est Raphaël l’esclave de Stéphanie qui a fabriqué la plus part des accessoires de Michelle. -Oh mais […]

Lire l'article
Queue levée

Prise

Le souffle tiède d’Alice contre mon oreille… -Montre lui que tu es docile et bien élevée… J’écarte mes cuissess du mieux que je peux, tend mon ventre en avant pour m’offrir. Éloïse m’osculte du bout des doigts, ses yeux plantés dans les miens. -Elles sont rigolotes tes boules, bien durs, mais qu’est ce qu’elle sont grosses ! Elle ne se lasse pas de les rouler, de les palper, de les presser. Elle essaye de les contenir dans ses deux mains, les pèse ,rigole… -Je comprends mieux ta maîtresse qui m’a expliqué que malgré les apparences, tu n’a rien d’un homme… Sa main glisse sous ma croupe. Je sais ou elle veux en venir. Je les soulèves, me replace comme il faut pour libérer mes mains, saisi mes fesses, les écarte, ouvre ma chatte… -Ta maîtresse m’a dit que tu es une pute, alors ça ne te gêne pas que je te fouille ? Je lui […]

Lire l'article

Prise

Ses mains sur mes hanches, douce , caressantes, attentives.Ferment et savantes, ses doigts de magicienne qui glissent entre mes cuisses, et commencent à explorer mon entre jambe à travers le fin tissu de ma culotte avant de glisser sous l’élastique, et sa petite voix amusée :-Oh, tu es toute mouillée, on va l’enlever !Elle est assise par terre mon Alice, et moi, entre ses jambes, le dos contre sa poitrine.Elle me fait levé, et me déculotte lentement. À travers la fente de mes paupières entr-ouvertes, je devinne cette dizaine de visages qui me font face. Je leur souris, et je suis avec eux, spectateur de mon propre corps qu’Alice dénudé. Je vois mon pis dressé jaillire de la culotte, puis mes sacs lourds, s’allonger entre mes cuisses. Elle les pose dans sa main qui ne peut les contenir complètement, pour les présentera, fièrement, à ses amies.-La petite truie est pleine, rigole t’elle.Du bout des doigts, […]

Lire l'article